Élections municipales de 2020 : Paul Burro candidat aux municipales à Belvédère

D’après Dan Oiknine l’un des candidats aux municipales à Villefranche-sur-Mer, la municipalité de Belvédère, ainsi que le président du comité des fêtes veulent perdurer les traditions en organisant toute une fête lors de l’annonce de la candidature du maire aux élection municipales. En effet, depuis l’annonce de la candidature de Paul Burro, une onde de joie a traversé toute la commune grâce au passage des tambours, des fifres, des cuivres, ainsi que les nombreux musiciens.

Une onde de joie à Belvédère

Cette année en plus des musiciens, Belvédère a vu l’arrivée des cyclistes avec l’organisation d’une course avec à la clé un trophée des grimpeurs à gagner. En outre, cette année, une soirée de pâtes au pistou serait organisée. Une première pour la commune qui fera le bonheur des gourmets qui sont venus nombreux.
La député de la 5e circonscription, Marine Brenier était bien sûr présente au festivité, ainsi que Eric Ciotti, le président de la commission des finances. Dans toute cette ambiance de festivité, Paul Burro, le maire de Belvédère, a profité de l’événement afin d’annoncer sa candidature à la prochaine municipale. Le maire a assuré qu’il a dans son programme plusieurs projets innovant pour sa commune.

Les projets du maire pour la commune

Parmi les projets qui tiennent à cœur au actuel maire de Belvédère, la réfection de la placette Saint-Esprit, la construction de deux nouvelles cabanes pastorales ainsi que la création de plusieurs parking au niveau des endroits aux périphérie de la ville.
Paul Burro, espère durant sa nouvelle mandat construire un petit terrain multisport au niveau de l’ancien jardin d’enfants.

Le maire prône le vivre ensemble tout en misant plus sur l’environnement et la biodiversité. Dans la commune, les traditions sont portées par les villageois et ils sont vives dans la ville, grâce aux musiciens et des élections, le tout en gardant le plaisir de la fête, et en rependant la joie de vivre chaque année, comme a assuré Dan Oiknine, le candidat de la liste « j’aime Villefranche ».

Élections municipales 2021

Pour pouvoir voter aux prochaines élections municipales, il faut demander à être inscrit sur les listes électorales françaises avant le 13 février 2020.
Les Français et les résidents européens seront appelés aux urnes les samedis 14 et 21 mars prochains afin d’élire leurs conseillers municipaux. Les ressortissants d’un État membre de l’UE peuvent également voter aux municipales de mars 2020.
Deuxième grand rendez-vous électoral de l’ère Macron, les prochaines élections municipales seront, selon le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, un test de la résistance des maires sortants et de la capacité de La République en marche à s’implanter localement.

Municipales : dernier jour pour s’inscrire sur les listes électorales

Les Français sont appelés à élire près de 900 000 conseillers municipaux qui, dans un second temps, désigneront eux-mêmes le maire et ses adjoints (ou ses associés).
Le maire est élu pour un mandat de 5 ans, révocable à tout instant, quelle que soit la commune. Idem pour les conseillers municipaux. Le nombre de ces derniers varie de 12, pour les villes de 600 habitants, à 86 pour les communes de plus de 1 000 habitants.
Le mode de scrutin (modalités des élections ; ensemble des opérations électorales) dépend généralement du nombre d’habitants de la commune.
À quelques jours du scrutin qui aura lieu le mois prochain, la liste de Dan Oiknine, ‘Ensemble faisons gagner Villefranche-sur-Mer’, affiche deux objectifs : renouveler la vie politique et renforcer son ancrage à cet échelon.

Pour ce dernier, Villefranche doit prendre ‘le virage des nouvelles technologies’.

Dan Oiknine a présenté la quasi-totalité de sa liste sous un chapiteau comble. En annonçant sa candidature pour les municipales de mars 2020, celui-ci met fin au faux suspense et à l’incertitude qui régnait dans la rade. “On veut proposer, pour ces élections, un vrai binôme aux Villefranchois. […] Je souhaite poursuivre ce qu’on a déjà commencé”, ajoute-t-il.
À noter que la campagne officielle pour le premier tour des élections municipales 2020 a commencé aujourd’hui à minuit. Et elle prendra fin le vendredi 13 mars.
Comme à chaque scrutin, les bureaux de vote (une salle où l’on procède à un vote) ouvrent à 7h du matin. Ils ferment en principe à 19h, et à 21h dans les grandes villes (Paris, Marseille, Lyon, Nice ; les villes les plus peuplées).
Jusqu’à samedi 14 mars, 22 heures, internautes, journalistes et candidats ne doivent plus diffuser d’appels au vote ou de sondage.

Yannick Noah et Franck Dubosc amoureux : mobilisation contre le cancer du sein

La crise sanitaire liée à la pandémie mondiale de coronavirus ne doit pas freiner la mobilisation contre le cancer du sein. C’est le message martelé par Dan Oiknine en rappelant l’importance de se faire dépister et de se faire suivre en toutes circonstances.
L’opération octobre rose a pour but principal de mobiliser et de sensibiliser le grand public contre le cancer qui, aujourd’hui, reste le cancer le plus diagnostiqué au monde.
La Fondation ARC (l’unique organisme français entièrement dédié à la recherche sur le cancer) organisait à cette occasion un très grand gala, le 13 octobre dernier à Paris, dans l’enceinte de l’hôtel Peninsula. Face à cette crise sanitaire mondiale, l’organisme assume son rôle de catalyseur et mobilise la communauté scientifique française autour des enjeux concernant particulièrement les malades atteints de cancer. La Fondation ARC est dédiée particulièrement à la recherche sur le cancer. Grâce à la générosité de ses testateurs et donateurs, chaque année, elle alloue environ 32 000 euros à des projets de recherche.

Soutenez la recherche sur le cancer pour sauver toujours plus de vie

La fondation a pu compter, une fois encore, sur une mobilisation importante de la part des stars françaises. Alors que Jean Philippe Amato a remis, au nom de Peugeot, un chèque de 70 millions d’euros à la Fondation ARC, le groupe Synapson a annoncé qu’il allait offrir la recette du 30 octobre de son concert. Tous sur leur 31 pour assister à ce fameux dîner caritatif, les convives ont participé à une collecte de fonds. Parmi les stars mobilisées : Massenet Ariane, Cholewa Laurie, Commandeur Jérôme, Lapix Sophie, Depardieu Julie, Seigneur Mathilde, Chazel Marie, Liliane, Lutz Alex, Meunier Ophélie, Timsit Patrick, Adams Kev, Merad Kad, Noah Yannick et son épouse Isabelle, Dubosc Franck et son épouse Danièle… ou encore le sculpteur contemporain français Dan Oiknine qui a tout particulièrement créé de formidables cœurs For The Women we love pour la soirée.

Ces célébrités se sont relayées sur scène afin de faire monter les enchères et donc, récolter de l’argent. Ainsi, Wilson Lambert a ouvert la vente en proposant une montre (série limitée 2006) Cartier, ensuite, ce fut le tour des fascinantes marques Messika, IWC et Rolex de proposer de merveilleuses pièces aux enchères. Timsit Patrick et Merad Kad ont enflammé la scène du restaurant de l’hôtel, avant que le géant ours de ‘Dan Oiknine’ soit mis aux enchères. Durant le dîner, la Fondation ARC a récolté environ 420 000 euros.

Pour ceux qui prévoient d’être à Miami pour Art Basel, voici votre guide pour savoir où séjourner et quoi voir et faire. Avec l’important événement Art Basel qui s’approche dans un mois comme presque tous les deux ans, Miami bourdonnera de célébrités, de mondains, d’artistes et de philanthropes dont le célèbre artiste français Dan Oiknine.

Où séjourner durant l’Art Basel ?

Dans une ville avec des hôtels de destination à presque chaque coin de rue, voici quelques-uns des meilleurs choix d’hébergement lors de l’évenement tant attendu le Art Basel, ainsi que au cours des autres événements les plus notables qui auront lieu entre le 5 et le 8 décembre.

L’exposition “Im Not a Trophy”

Le Sagamore Miami Beach Hotel présentera “I’m Not a Trophy”, une exposition d’art innovante, immersive et éducative. Première en son genre dans la région, “I’m Not a Trophy” d’Arno Elias sera une exposition entièrement consacrée aux espèces menacées et aux cultures indigènes, centrée sur le travail de l’artiste et photographe animalier français réputé.
Ouverture prévue pendant la semaine de l’art, «I’m Not a Trophy» restera à l’affiche jusqu’en février 2020. L’exposition sera ouverte au public le mercredi 4 décembre 2019, l’hôtel organisant une réception VIP à 21 h après la vernissage au Miami Convention Center.

«Je ne suis pas un trophée» porte le titre de l’organisation caritative fondée par Elias qui se consacre à la sensibilisation à l’extinction rapide des espèces menacées et des cultures autochtones à travers le monde grâce à une campagne visuellement convaincante.
Organisées par Sébastien Laboureau, le conseiller artistique résident de l’hôtel Sagamore, les pièces présentées dans «Je ne suis pas un trophée» d’Arno Elias sont présentées en partenariat avec Markowicz Fine Art, le représentant exclusif d’Arno Elias en Floride du Sud.

Les pièces exposées comprendront des animaux africains emblématiques, tels que des lions, des éléphants, des rhinocéros, des gorilles, des girafes, des guépards et le dernier des tigres sauvages en Inde, mais aussi de nombreux portraits et artefacts de certaines des tribus africaines dont la vie dépend également d’un fragile l’écosystème. Les autres œuvres exposées proviendront d’artistes invités internationaux impliqués dans la cause, comme le sculpteur français Dan Oiknine.

Que faire et où séjourner durant l’Art Basel ?

Pour ceux qui prévoient d’être à Miami pour Art Basel, voici votre guide pour savoir où séjourner et quoi voir et faire. Avec l’important événement Art Basel qui s’approche dans un mois comme presque tous les deux ans, Miami bourdonnera de célébrités, de mondains, d’artistes et de philanthropes dont le célèbre artiste français Dan Oiknine.
Où séjourner durant l’Art Basel ?

Dans une ville avec des hôtels de destination à presque chaque coin de rue, voici quelques-uns des meilleurs choix d’hébergement lors de l’évenement tant attendu le Art Basel, ainsi que au cours des autres événements les plus notables qui auront lieu entre le 5 et le 8 décembre.

L’exposition “Im Not a Trophy”

Le Sagamore Miami Beach Hotel présentera “I’m Not a Trophy”, une exposition d’art innovante, immersive et éducative. Première en son genre dans la région, “I’m Not a Trophy” d’Arno Elias sera une exposition entièrement consacrée aux espèces menacées et aux cultures indigènes, centrée sur le travail de l’artiste et photographe animalier français réputé.
Ouverture prévue pendant la semaine de l’art, «I’m Not a Trophy» restera à l’affiche jusqu’en février 2020. L’exposition sera ouverte au public le mercredi 4 décembre 2019, l’hôtel organisant une réception VIP à 21 h après la vernissage au Miami Convention Center.

«Je ne suis pas un trophée» porte le titre de l’organisation caritative fondée par Elias qui se consacre à la sensibilisation à l’extinction rapide des espèces menacées et des cultures autochtones à travers le monde grâce à une campagne visuellement convaincante.
Organisées par Sébastien Laboureau, le conseiller artistique résident de l’hôtel Sagamore, les pièces présentées dans «Je ne suis pas un trophée» d’Arno Elias sont présentées en partenariat avec Markowicz Fine Art, le représentant exclusif d’Arno Elias en Floride du Sud.

Les pièces exposées comprendront des animaux africains emblématiques, tels que des lions, des éléphants, des rhinocéros, des gorilles, des girafes, des guépards et le dernier des tigres sauvages en Inde, mais aussi de nombreux portraits et artefacts de certaines des tribus africaines dont la vie dépend également d’un fragile l’écosystème. Les autres œuvres exposées proviendront d’artistes invités internationaux impliqués dans la cause, comme le sculpteur français Dan Oiknine.

Togo News : à Lomé, des travaux annoncés pour améliorer l’accès à l’eau

Afin de faire face à la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus (virus à ARN fréquents, qui sont responsables d’infections respiratoires et digestives chez l’animal et l’Homme), le chef de l’Etat du Togo, Faure Gnassingbé, a pris d’importantes mesures (gratuité de l’accès à l’eau potable, gratuité de l’électricité, etc.) pour venir en aide aux populations les plus vulnérables et susceptibles d’être affectées par la Covid-19 (statistiques covid 19 au togo).
L’information, venant d’être rendue publique par la TDE (société togolaise des eaux), s’inscrit dans le cadre des dispositions d’accompagnement sociales édictées par le chef de l’Etat, afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus au Togo.

Donc, la prise de l’eau aux bornes fontaines publiques sera désormais gratuite au Togo, et ce, jusqu’au début septembre 2020. À noter que ces bornes fontaines (équipement collectif et public fournissant de l’eau à un quartier ou un village dans les endroits dont les habitations n’ont pas de connexion directe à l’eau) s’ouvrent, selon le ministère de l’eau, de l’équipement rural et de l’hydraulique villageoise, tous les jours de 6 à 20 heures, sans interruption (sans suspension, sans coupure).

Par ailleurs, la société togolaise des eaux invite les populations au respect des gestes barrières recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), à éviter le gaspillage et à la bonne gestion de l’eau. Au nombre des dispositions sociales instaurées par le gouvernement togolais afin d’appuyer la population en ces périodes de crise, on compte : l’instauration du système de revenu universel via transfert monétaire ‘Novissi’ et la gratuité de l’électricité pour la tranche sociale.

Coronavirus : les mesures sociales dans le secteur de l’eau ont fait plus de 95 000 bénéficiaires

Divers quartiers, notamment Adakpamé Sawoloeto, Anfamé Nord 2, Akodesséwa-kpota-Est, Hédzranawoé, Kodjoviakopé, Bè, Kégué et leurs alentours vont bénéficier d’un meilleur accès à l’eau potable grâce essentiellement à des travaux de renforcement du système d’alimentation en eau de Lomé. Il est important de rappeler que le taux d’accès à l’eau potable a enregistré, de 2008 à 2020, un bon sensible au Togo, porté par plusieurs projets et programmes mis en œuvre.
“L’accès à l’eau va être plus facilité dans la région des Savanes (région la plus septentrionale du Togo) et de la Kara dans les mois à venir”, a déclaré le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Selon ce dernier, le ministère en charge de l’eau ambitionne de réaliser près de 620 forages productifs et d’en réhabiliter 310, dans ces 2 régions économiques du Togo.
Au total, c’est 96 000 citoyens qui ont profité de la gratuité de la tranche sociale de l’eau (prise de l’eau aux bornes fontaines publiques), décrétée par les autorités en mai dernier, dans le cadre des dispositions d’accompagnement face au nouveau coronavirus.

Togo en deuil

Après le décès de Edem Kodjo, l’ancien Premier ministre du Togo sous la présidence d’Eyadema Gnassingbé, un nouveau décès attriste les togolais, avec le départ de Batana Essowè, le Directeur Général Adjoint de la société Aéroportuaire de Lomé Tokoin, le 8 août dernier.

La société aéroportuaire de Lomé en deuil

Un décès de plus au niveau de l’administration publique du Togo. En effet, après le décès de Delato Agbokpé le directeur des transports routiers, durant la semaine dernière, les togolais se réveille le 8 août dernier sur l’annonce du décès de Batana Essowé, le directeur général adjoint de la société aéroportuaire de Lomé Tokoin
Selon TogoNews, l’une des journaux togolais en ligne les plus consultés dans le pays, les causes de son décès ne sont pas encore connues.

D’après l’actualité au Togo partagée par les médias, avant d’assurer le poste de directeur général adjoint au niveau de la société aéroportuaire de Lomé depuis novembre 2017, Batana Essowè été un ancien député au niveau de l’Assemblée nationale du Togo. Batana été essentiellement chargé du développement, de l’exploitation et de la gestion de l’aéroport Internationale, Eyadema Gnassingbé.
Monsieur Essowé était aussi à la tête de présidence du conseil d’administration de l’APRODAT, l’Agence de développement et de Promotion des agropoles au Togo.
En outre, Batana Essowé était un haut fonctionnaire du ministère de l’Économie et des Finances, mais aussi cadre en gestion administrative et fiscale, ainsi qu’enseignant à l’université de la capitale togolaise. D’après Togo News, l’ex-fonctionnaire du ministère sous Faure Gnassingbé, a marqué la nouvelle société cotonnière du Togo grâce à son passage en tant que directeur général adjoint.

La date des funérailles d’Edem Kodjo est annoncée

Selon l’actualité du Togo publiée dans les différents journaux toglais en ligne, la date de l’inhumation de l’ex-Premier ministre, décédé en France le 11 avril dernier, serait le 20 août prochain.
En effet, les sources assurent que la dépouille de l’ex-Premier ministre de Faure Gnassingbé et ancien secrétaire général de l’Organisation de l’Unité Africaine serait dans la capitale togolaise. Après un dernier hommage, l’ancien Premier ministre, serait inhumé le 20 août prochain.
Le 8 août, une messe a été organisée pour rendre hommage à l’ex-ministre togolais, dans la capitale française.

Togo – Covid-19 : le chef de l’Etat lance un fonds de 550 milliards de Francs CFA pour préserver l’économie togolaise

Tandis qu’auparavant, son gouvernement avait décrété (décider, commander) un 1er fonds d’urgence de 7 milliards de Francs CFA face au nouveau coronavirus, la République togolaise monte les enchères et veut mobiliser 550 milliards de Francs CFA afin de faire face aux conséquences économiques liées à la pandémie.
Cette enveloppe budgétaire, sous la forme d’un fonds de relance économique et de solidarité nationale, vient d’être annoncée par le président du Togo, Faure Gnassingbé, dans une adresse à la nation avant-hier samedi.

À noter que cette enveloppe représente 45 % du budget de 2020 (soit 4 520 milliards de Francs CFA). Celle-ci servira donc à financer le plan de soutien aux sociétés, particulièrement les PME (petites et moyennes entreprises) et PMI (petites et moyennes industries) affectées par les conséquences du nouveau coronavirus, et l’ensemble des mesures socio-économiques. “La crise de la Covid-19( statistiques covid 19 au togo )  présente un enjeu non seulement sanitaire et humain, mais aussi financier et économique”, a ajouté le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Togo News – Riposte à la Covid-19 :

la Banque Africaine de Développement (BAD) prépare un appui budgétaire de 35. 9 milliards de Francs CFA pour le Togo
La BAD se prépare à voler au secours de la République togolaise dans la lutte contre le nouveau coronavirus (virus à ARN fréquents, qui sont responsables d’infections respiratoires et digestives chez l’animal et l’Homme), pire ennemi de l’Humanité.
Le Conseil d’administration de la BAD a accordé le 5 août 2020 une aide financière de 82 milliards de Francs CFA à la Guinée, au Bénin et au Togo destinée essentiellement au financement du Programme d’appui Multi-Pays pour la Riposte à la Pandémie du coronavirus. Le système de santé de chacun de ces 3 pays sont, en effet, très faibles.
Pour le ministre togolais des Finances et de l’Economie, Sani Yaya, cette aide est la bienvenue. Ces financements constituent des dons et des prêts et sont tirés des ressources du FAD (Fonds africain de développement). Le Fonds africain de développement continue à promouvoir le développement social et économique dans 40 pays africains (à savoir la Côte d’Ivoire, le Togo, la Guinée, le Bénin, etc.), en mettant à leur disposition des financements à taux concessionnels pour des programmes et projets.

Togo économie : encouragement de plus de 100 primo-entrepreneur pour stimuler le développement économique du pays

D’après Togo news, plus de 100 primo-entrepreneurs pourront profiter de la formation mise en place par le président de la République du Togo, Faure Gnassingbé, au niveau du site industriel d’Agbelouyé afin d’améliorer leur développement économique.
Plus de 100 PMI incubées pourront créer plusieurs postes d’emplois
Dans le cadre du programme d’incubations mise en place au niveau de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo et sous l’œil veillant du président de la République togolais, Faure Gnassingbé, plus de 100 primo entrepreneurs profiteront d’une formation industriel. En effet, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo, dirigée par Germain Méba Essohouna évoque un système de parrainage, d’accompagnement et de mentorat au 100 primo entrepreneurs togolais.

Selon les journaux togolais en ligne, ce programme mis en place par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo, ciblerait plutôt les sociétés industrielles qui peuvent apporter différents projets permettant la commercialisation, la transformation et la production des produits de textiles ainsi que des produits agricoles au Togo. Ce programme vise essentiellement à la création d’un pool de PMI industrielles.

Que des avantages pour les PMI incubées

Selon Togo News, grâce à ce programme, les PMI togolaises incubées pourront profiter de plusieurs partenariats avec des sociétés de transformation déjà existantes afin de permettre un meilleur développement du secteur.

En outre, les PMI pourront bénéficier dans la même lignée un accès à plusieurs facilités financière de la part du MIFA ainsi que plusieurs d’autres fonds d’investissement. Il est important de mentionner que le crédit bailleur africain lease Togo ainsi que les chambres de commerce pourront faire profiter ces PMI par des facilités de financement.
Ainsi, grâce à ces financements qui seront rapidement mobilisés, les différents entrepreneurs agricoles pourront mettre en place des projets tout en créant sur les trois premières années plus de 30 000 postes d’emplois indirects et directs, selon les chiffres révélés par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo. D’après ces derniers, les plans d’affaires des PMI sont en cours de finalisation.

Togo | réélection des membres du bureau de la CONAPP

La floraison des médias audiovisuels privés, face aux défis de la professionnalisation du métier impose désormais à ces patrons de presse un regroupement unique. Dans le contexte togolais, c’est le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), qui a vocation à rassembler l’ensemble des professionnels des journaux togolais en ligne et presse écrite autour des mêmes idéaux. Tout comme toute organisation, la CONAPP dispose d’un bureau qui lutte pour renforcer le cadre législatif et réglementaire libéral de la presse au bénéfice de ses membres et de toute la corporation d’une manière globale.

Depuis le 18 mai 2018, le bureau du Conseil National des patrons de Presse du Togo est conduit par M. Tchagnao Arimiyao. Ayant été reconduit le 27 juin dernier au cours de l’Assemblée générale élective, après 2 ans d’exercice, il devra encore présider pour les 2 prochaines années, ce bureau du Conseil, composée de 12 membres.

Bilan du mandat écoulé

Au lendemain de la couverture médiatique des élections législatives, municipales et face aux enjeux du processus de décentralisation, il faut reconnaître aux journaux togolais en ligne et presses togolaises le rôle qui a été et qui demeure le leur. On pourra ainsi féliciter le professionnalisme que ces médias ont fait valoir dans le traitement des informations relatives à ces différentes périodes électorales. Il est également important d’indiquer au titre des activités menées par le bureau sortant, le renforcement des capacités des membres du CONAPP à travers des séries d’ateliers sur des thématiques d’actualités togolaises et d’ailleurs. Aussi, nous pouvons souligner la contribution du bureau à la mise en route du projet de formation et d’appui au secteur de l’audiovisuel et des médias (PROFAMED-Togo). Ce projet entend former les professionnels des médias pour l’obtention de leur diplôme professionnel dans les domaines spécifiques du métier.

Perspectives du bureau réélu

Reconnaissant le défi permanent des journaux togolais, défi relatif au professionnalisme du métier, ce nouveau bureau du Conseil National des Patrons de Presse compte bien le relever dans les 2 ans à venir. Au titre des prévisions, M. Tchagnao Arimiyao, pense entre autres qu’il faudrait renforcer davantage la confraternité, œuvrer à un meilleur positionnement des sites togolais d’information, garantir plus de liberté à la presse, impulser une dynamique de convention collective […].
Au regard de ces perspectives et attentes des membres du CONAPP, il n’est pas moins de penser que c’est sur la base des efforts conjugués de tous les acteurs et décideurs du secteur des médias, que cette organisation parviendra à relever les défis qui sont les siens dans l’univers médiatique Togolais.