Comment Faure Gnassingbé entend renforcer le capital humain au cours de son nouveau quinquennat ?

Réélu au premier tour avec un suffrage de 70 % aux élections présidentielles du 22 février 2020 ; Faure Gnassingbé défendra encore son engagement politique pour les 5 années avenir. Lors de la période de campagne pré-scrutin qui a vu se dérouler des programmes tous azimuts ; le candidat du parti de l’union pour la république (UNIR), parti au pouvoir crée en 2012 dans un contexte de mutation profonde et de réel désir de consolidation de la cohésion social, à laisser entendre à travers ses « Engagements », qu’il comptait renforcer le capital humain.

« Capital humain »

Perçu comme un ensemble de talents, aptitudes ou qualifications accumulées par une personne et pouvant déterminer la capacité de ce dernier à concevoir des idées ou à produire des travaux, en lui, Faure Gnassingbé voit « un précieux atout pour le pays ». Dans un contexte où il souhaite pendant son nouveau quinquennat donner plus de chance de réussite aux jeunes et aux femmes, il ambitionne de renforcer ce capital humain à travers l’éducation et la santé pour tous.

Domaine de la santé

En effet, dans le domaine de la santé, Faure entend garantir l’assurance-maladie universelle à tous les togolais sans exception. Ceci contribuera à réduire considérablement le coût des soins de santé que supporte les ménages. Il prévoit également renforcer la gestion des structures sanitaires en capitalisant sur la formation des responsables de chaque unité de soins. Il compte en outre étendre le programme de mise en place de cliniques mobiles, rendre gratuite la césarienne et la prise en charge des femmes en état de grossesse, construire des centres médicaux sociaux […].
Domaine de l’éducation
En faveur du secteur de l’éducation, pour garantir une formation de qualité et de niveau supérieur à la jeunesse togolaise, il ambitionne construire des collèges universitaires dans les trois régions dépourvues à savoir ; région des Savanes, centrales et des plateaux. Face aux défis d’adéquation formation-emploi, il entend réorganiser complètement le système éducatif afin de l’adapter aux besoins réels du marché de l’emploi en l’orientant vers des secteurs porteurs. […]
Inscrit au titre des priorités de Faure Gnassingbé pour le nouveau mandat pour lequel il vient de prêter serment le 03 mai dernier, l’avenir nous dira si le « Champion » du parti union pour la république, parviendra réellement à tenir sa promesse ; celle de considérer le capital humain comme un tremplin au développement du Togo.