Élection présidentielle en Côte d’Ivoire : l’avocate de l’ancien président Laurent Gbagbo dénonce les manœuvres de Alassane Ouattara

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo assure qu’il soutient la proposition du report de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire qui aura lieu le 31 octobre. L’avocate de l’ancien président dénonce les manœuvres à la demande de Laurent Gbagbo concernant son passeport.

Laurent Gbagbo demande son passeport

Séjournant en Belgique dans le cadre de son procès devant la Cour pénale internationale, Laurent Gbagbo a la possibilité de voyager en attendant le dénouement définitif de son procès. Toutefois, l’ancien président ivoirien est déjà condamné dans son pays à prés de 20 ans de prison concernant l’affaire de braquage de la banque BCEAO durant la crise post-électorale de 2010.
Selon Habiba Touré l’avocate de Laurent Gbagbo, le 28 juillet dernier, l’ancien président a déposé une demande de passeport ordinaire auprès de l’ambassade de la Côte d’Ivoire à Bruxelles. Néanmoins, sa demande n’a pas abouti jusqu’à ce jour. D’après l’avocate, l’ambassade a clairement sous entendu que le passeport ne sera pas donné puisque la délivrance du passeport dépendrait essentiellement de l’autorisation donnée par les autorités politiques d’Abidjan.
Une situation que Maître Touré dénonce, puisque selon l’avocate, la délivrance d’un passeport ordinaire est un droit absolu à tous les citoyens ivoiriens.
Selon l’avocate la radiation de la liste électorale et la non délivrance d’un passeport ordinaire de Laurent Gbagbo n’est qu’une manœuvre politique qui vise essentiellement d’empêcher l’ancien président de candidater à l’élection présidentielle ivoirienne de 2020.
Une situation que l’avocate dénonce en mettant en évidence l’exclusionniste que pratique le président sortant Alassane Ouattara.

Le report de la présidentielle

Par ailleurs, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo soutient l’idée de report de l’élection présidentielle ivoirienne prévue le 31 octobre 2020. C’est ce qu’a affirmé son avocate Habiba Touré, en assurant que Laurent Gbagbo pense que le pays risque de vivre une crise électorale plus grave que celle qui a eu lieu en 2010.
Il est important de signaler que le climat est assez tendu en Côte d’Ivoire, et ce, depuis l’annonce du président sortant Ouattara sa candidature pour un 3e mandat à l’élection présidentielle ivoirienne de 2020.
Suite à cette nouvelle situation, la demande d’un report du scrutin du 31 octobre 2020, est de plus en plus réclamée. Selon l’avocate, le report de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire est certainement le comportement le plus sage à faire, afin d’avoir le temps de réintégrer les personnes qui ont été illégalement et injustement retirées de la course vers le palais présidentiel.