Togo : adoption de nouveau code d’investissement pour une meilleure croissance économique

Selon d’actualité du Togo communiquée dans les différents journaux togolais en ligne, les opérateurs économiques du pays adoptent le nouveau code d’investissement mis en place dés le 15 septembre dernier. S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement du secteur privé au Togo, un atelier national de vulgarisation a été mis en place.

Le nouveau code d’investissement

D’après Togo Actu, la rencontre à laquelle a participé la chambre de commerce et d’industrie togolaise, (CCIT), a permis essentiellement d’assurer la présentation des différents acteurs du secteur privé au niveau du Togo, ainsi que la refonte du cadre des investissements initié au Togo, grâce à l’intervention du chef d’État togolais Faure Gnassingbé.
Il est important de mentionner que le nouveau cadre des investissements qui a été promulgué en mois de juin 2019 par le président de la République Faure Gnassingbé, a permis la modification de certaines parties de l’ancien code de 2012, en apportant de nouveaux avantages fiscaux.
Ces différentes modifications s’enregistrent dans le cadre du programme de réforme économique, mis en place par le gouvernement togolais, visant à rendre le pays plus attractifs surtout aux investisseurs internationaux et nationaux. Il est essentiel de rappeler que ces réformes apportent de l’appui au plan national de développement.

Vulgarisation du nouveau code afin d’encourager la croissance économique

Selon les journaux togolais en ligne, le secteur privé a un important impact sur la croissance économique du pays. Afin d’attirer davantage les investisseurs privés, il était indispensable d’apporter de l’amélioration au code de l’investissement. D’après Togo News, les réformes apporter par le chef d’État ambitionnent essentiellement de consolider les acquis déjà existants au niveau du secteur économique du pays.
Glé Kossi Amétépé, le vice président de CCIT, la Chambre du Commerce de l’Industrie du Togo, n’a pas hésité de se félicite des multiples réformes mises en place au niveau du nouveau code des investissements. En outre, Glé Kossi Amétépé a assuré que désormais, les investisseurs internationaux et locaux pourront venir soutenir la vision de consolidation et du développement des différents points innovatrices mise en place au niveau du Plan national de développement.
D’après le directeur du développement du secteur privé, Messan Koffi Franck, l’objectif de ce nouveau code est de pouvoir créer plus de 500 000 postes d’emplois et d’atteindre un taux de croissance de 7.6 %.
« Les différentes réformes apportées au niveau du code d’investissement permettraient de rendre le tissu économique beaucoup plus florissant », a affirmé le ministre de l’Économie, à Info togolaise.